Aller au contenu principal

Consultations à Samoa : Un accord si possible dès 2019

Publié le : 25 fév 2019
samoa

Les négociations entre les pays ACP et l’Union européenne se poursuivent afin de parvenir à un accord post-Cotonou d’ici 2020.

Les consultations politiques se sont poursuivies mardi à Samoa entre les pays Afrique-Caraïbes et Pacifique (ACP) concernant les négociations avec l’Union européenne sur l’accord post-Cotonou.

Le Prof. Robert Dussey, négociateur en chef pour le compte des ACP, a fait le point sur les avancées des discussions avec l’UE. L’objectif est de parvenir, si possible, à la signature d’un accord dès 2019. 

Des points d’achoppements existent entre les deux parties, mais rien d’insurmontable.

La finalité des discussions de Bruxelles est de parvenir à un accord consistant en un socle commun et trois partenariats régionaux. 

Le socle commun, applicable à tous les membres du partenariat, énumérera des objectifs, des priorités et des principes généraux et permettra de renforcer la coopération au niveau international. 

Les partenariats régionaux constitueront le centre de gravité et fixeront des priorités régionales spécifiques pour les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, conformément aux dynamiques régionales renforcées et à l'importance accrue des organisations régionales. 

Les 79 pays composant le bloc ACP n’ont rien d’uniformes. Les demandes et les besoins des pays du Pacifique ou des Caraïbes n’ont rien à voir avec ceux de l’Afrique. L’accord devra prendre en compte ces spécificités.

Le Prof. Robert Dussey a rencontré un certain nombre de responsables politiques de la région. Il s’est également entretenu avec Neven Mimica, le Commissaire européen à la Coopération internationale et au développement.

Top